ARTICLE KP

Elisa Uberti, céramiste de l’épure

MISSION : RP & brand content

Découvrir le dossier de presse d’Elisa Uberti

Un parcours atypique

Après un BAC Arts Appliqués à Roubaix, un BTS Stylisme de mode et une licence Mode en Duo à Tourcoing, Elisa poursuit avec une formation courte et l’apprentissage du drapé au prestigieux Central Saint Martins College de Londres. Elisa considère la mode comme un moyen de communication. C’est le médium qu’elle choisit pour exprimer ses envies et sa créativité. Son rapport au textile est fusionnel. Elle voue une véritable passion pour la matière, ses possibilités, pour le vêtement de manière générale, son histoire comme témoin d’une époque. 

En 2004, Elisa se lance dans la grande aventure. Elle crée sa propre marque de mode. L’envie d’entreprendre, d’être indépendante l’amène à créer un univers complet qui lui ressemble. Elle commence par créer des petites séries dans son atelier de l’époque. En 2006, l’aventure s’accélère,  Elisa ouvre une boutique dans le cadre du dispositif Maisons de Mode et distribue à l’international par le biais des salons professionnels de Paris, New York et Tokyo. Une expérience passionnante et enrichissante. Après 8 ans de mode, Elisa reprend le chemin du salariat et travaille pour une grande enseigne de prêt à porter. Elle y apprendra beaucoup, voyagera, fera de nombreuses rencontres professionnelles. Après ces années passées dans la mode et le rythme effréné des collections, Elisa décide de passer à autre chose ; la consommation de masse, le manque de transparence dans la fabrication, l’obsolescence des produits que l’on jette au grès des saisons …. ne lui correspond plus. Elle décide alors de retravailler de ses mains et naît l’envie de créer de nouveaux projets.

La céramique, un retour à la simplicité et à l’essentiel

Animée par une passion immodérée pour les objets raffinés et intemporels, Elisa se tourne naturellement vers l’artisanat. Sensible à la beauté des objets en céramique et au travail artisanal, elle ressent le besoin d’un retour à la simplicité. C’est ainsi qu’elle commence, en septembre 2016, une formation de plusieurs mois. L’apprentissage de la céramique est long ; il apprend la patience et la modestie. Bien qu’elle soit très technique, la céramique inclut aussi une part de hasard :

“À l’ouverture du four c’est toujours la surprise, la pièce sera t-elle fendue ? L’émail sera t-il de la couleur souhaitée ? Tellement de paramètres entrent en compte dans le travail de la céramique, qu’il est très difficile de tout maîtriser. Il faut parfois accepter avec humilité que le résultat ne soit pas tout à fait identique à la vision que l’on en avait, et apprendre à aimer les pièces avec leurs nuances et leurs particularités. La terre permet de créer tellement de chose qu’il me faudrait plus d’une vie pour l’explorer.”

Elisa aime le contact très sensuel qu’offre le travail de l’argile et qui permet de renouer avec un travail primitif, à l’origine de la création d’objets. Les créations d’Elisa sont résolument contemporaines. Les lignes sobres et épurées de ses pièces leur confèrent beaucoup d’élégance. Les objets usuels tels que les lampes, à poser ou baladeuse, les vases et les sculptures, à la frontière entre l’art et le design, réunissent tradition et modernité. Elisa travaille son projet avec beaucoup de sensibilité et de poésie. Attentive à la lumière, elle conçoit essentiellement des pièces en grès, monochromes, en pièces uniques ou numérotées. Elle recherche constamment dans son travail, le difficile équilibre entre la rigueur des contraintes techniques et la nécessaire liberté et spontanéité du geste. Elisa développe un travail à la fois décoratif et utilitaire.

Elisa Uberti vit à Tourcoing et travaille aux Ateliers Jouret de Roubaix, ancien lieu de négoce textile, réhabilité en 2017 en ateliers d’artistes et espace hybride d’expression artistique.

Des inspirations portées par l’artisanat 

Elisa s’inspire de tout ce qui l’entoure : la nature minérale, organique et sauvage, le minimalisme discret, le nomadisme, les parures tribales, l’architecture, la poésie brute … Autant d’inspirations multiples mais portées par un même fil conducteur, celui de l’artisanat, du respect du temps qui passe et du besoin d’intemporalité. Les travaux de Lucie Rie, d’André Borderie ou encore d’André Aleth Masson l’inspirent particulièrement. Passionnée par le design et la décoration depuis toujours, elle s’intéresse au travail éclectique de nombreux artistes comme Sigve Knutson, Ariele Alasko, les sculptures de Salvatore Fiume, les maisons organiques d’Antti Lovag et le travail textile d’Alexandra Kehayoglou.

Projets

INVITATION BIENNALE FINALE

 

Elisa a commencé sa nouvelle histoire créative avec la Biennale Intérieur de Courtrai, lors de laquelle elle a eu la chance de faire de jolies rencontres professionnelles.

Sur son site, elle présente ses collaborations, et quelques pièces uniques à la vente. Elle souhaite y développer un véritable travail de fond sur des thématiques couleurs, à commencer par le blanc, synonyme de pureté. Elle y présente aussi ses inspirations : artistes, designers et marques qu’elle affectionne en lien avec la couleur travaillée sur la céramique. Et parce que la mode reste une passion et qu’ Elisa aime le mix créatif, elle y propose, sous forme de ventes éphémères, une offre d’accessoires intemporels, faits en France en séries limitées.

Récemment, elle a investi la galerie d’art contemporain Acid Gallery, au sein de laquelle elle présente une partie de son travail.

CP EXPO GALERIE OK

Dans quelques mois, elle espère développer des collaborations avec des architectes d’intérieur, des artisans et éditeurs de design. Continuer à apprendre, voyager, découvrir et créer sans limite … sont ses plus beaux projets !

ARTICLES KP (9)
Dernières retombées presse